Votre ami et vous aviez acheté la même race de chien. Mais, vous constatez qu’en grandissant les deux chiens n’ont pas du tout le même caractère. Et cela vous étonne ? Sachez que vous aurez beau acheter des chiens de même race, la ressemblance ne restera que physique. Les chiens ne sont jamais identiques. Chaque chien est unique en lui-même, et cela malgré sa race. Plusieurs facteurs sont à la base de la singularité de votre animal, à savoir la race, l’environnement dans lequel il vit, le type d’éducation que vous lui transmettez, etc. Nous allons vous entretenir dans cet article sur le caractère des chiens.

Les différentes significations du mot « caractère »

Le mot « caractère » a un double sens. Premièrement, c’est l’ensemble des données psychiques. Chez le chien, ces éléments sont liés à des points comme sa curiosité, son courage, sa trempe, sa virulence, etc. L’animal qui détient la totalité de ces propriétés est qualifié de chien « de grand caractère ». Mais, quand c’est le contraire, c’est-à-dire quand le sujet n’a aucune de ces caractéristiques ou n’a qu’une partie de ces qualités, on dit qu’il « manque de caractère ». Le second sens se rapproche quelque peu de la signification humaine. On dit qu’un homme a bon caractère lorsqu’il est bon, sympathique, affectueux, disponible… bref lorsqu’il détient de bonnes qualités morales. A contrario, on dira qu’il a un mauvais caractère lorsqu’il présente des traits amoraux !

Caractère d’un chien : c’est quoi en réalité ?

Ce qu’on désigne par caractère pour le chien est différent de la signification humaine que vous connaissez. Un chien ayant un bon caractère est cet animal sympathique, qui ne fait du mal ni aux hommes ni à ses semblables… Partant de là, on peut être amené à affirmer que le chien qui ne s’inscrit pas dans cette dynamique a un mauvais caractère. Ceci n’est pas vrai puisque le chien est un être dénudé de qualités morales. En réalité, le caractère d’un chien se résume à deux éléments distincts de sa personnalité :
  • Son caractère inné

Il est basé sur la nature de l’animal. Cela prend en compte la race du chien, de même que les gènes de ses géniteurs, ses instincts naturels, la manière dont s’est déroulée la période de gestation de la mère. Prenons l’exemple d’un chien mordeur dont on dira qu’il a mauvais caractère. Qui lui a inculqué cette manière de faire ? Certainement pas son maitre ! Le mental du chien à la naissance fonctionne exactement comme celui des autres animaux. Certes, il y a certaines races qui sont dotées d’instincts naturels plus prononcés que d’autres. Nous faisons référence notamment aux chiens plus « primitifs » comme le Husky, le Chien-Loup tchécoslovaque… Mais, c’est l’être humain qui, par ses agissements, modifie la croissance psychique du chien en lui enseignant d’autres valeurs.

  • Son caractère acquis

C’est le comportement de l’animal du fait de son éducation et de ses expériences de vie. Cela commence par le travail de sélection des éleveurs canins avant que vous ne fassiez son acquisition. Ce caractère est la somme du comportement de l’homme lors des premières semaines ou des premiers mois, ajouté à la variété des environnements et expériences proposés à l’animal au cours de son développement. Ceci justifie le fait que les chiens peuvent être de la même race et avoir des comportements complètement opposés.

Un chien a-t-il son propre caractère ?

Chaque chien a son caractère qui lui est propre. Ceux qui ont plusieurs chiens dans leur maison peuvent vous le témoigner. Qu’ils soient de la même race ou non, on remarque toujours certaines caractéristiques particulières à chacun d’entre eux. Certains chiens sont très courageux ou peureux, d’autres peuvent avoir le caractère du Cocker Spaniel Anglais (c’est-à-dire qu’ils sont joyeux, amicaux et protecteurs). Mais, peu importe le chien que vous avez, vous devez savoir qu’il est différent d’un homme et par conséquent on ne peut les juger de la même manière. En effet, si l’homme a la possibilité de faire des choix moraux ou de porter des jugements de valeur, le chien, lui, ne le peut. Son caractère est plus donc lié à l’éducation canine qu’il a reçue, contrairement à l’homme qui est doté de conscience et de raison. Un chien qui a l’habitude d’agresser ou de mordre ne détient pas ce caractère parce qu’il est mauvais. C’est sûrement parce qu’il souffre de problèmes de sociabilité ou de communication.

Avoir bon ou mauvais caractère : un jugement subjectif ?

Dire qu’un chien a un bon ou un mauvais caractère est aussi subjectif. Le même chien peut se montrer docile avec X et dans le même temps se montrer têtu avec Y. Il est impossible qu’un sujet adopte le même comportement face à tout le monde. En outre, il ne faut pas oublier que les hommes n’ont pas les mêmes exigences. Ce que vous voulez que votre chien soit n’est forcément pas ce que l’autre recherche. Nous n’avons pas également le même degré de tolérance devant certains comportements. Vous direz que votre chien a bon caractère (c’est-à-dire qu’il est docile, sympa, etc.) lorsqu’il fait les choses que vous aimez. Mais, quand l’animal adoptera des attitudes contraires aux choses que vous aimez, il est évident que vous le détesterez. Il aura donc un mauvais caractère, selon vous.

Qu’est-ce qui peut être à la base du caractère agressif d’un chien ?

L’imprinting est le phénomène « d’envahissement » dont est confronté un chien à sa naissance. Sans ce processus, il ne ressentira aucun lien avec l’être humain. Il n’aura donc aucun attachement à l’homme. Ce dernier sera pour lui un être totalement inconnu au même titre que la panthère ou le singe. Partant de là, les seuls instincts naturels qu’un chien a à sa naissance comme tout animal seront de se protéger et fuir. Mais, cette intervention lui permet de développer d’autres pulsions. Nous voulons ainsi dire à ceux qui pensent que l’agressivité est un instinct naturel du chien qu’ils se trompent. Aucun chien ne peut agresser instinctivement les personnes qu’il voit et encore moins son maitre. Un sujet ne peut agresser que dans deux cas :
  • Il est une mère nourrice qui essaie de défendre ses enfants ;
  • Il est menacé et acculé et ne trouve plus aucune possibilité de fuite.
Lorsque vous entendez qu’un chien est agressif, c’est qu’il est forcément dans l’une de ces situations décrites. Ceci ne veut pas dire qu’il a un mauvais caractère. De plus, quand l’éducation canine a été fondée sur la bastonnade ou la violence, ne vous attendez pas à un autre comportement. Par ailleurs, son agressivité peut être liée à une expérience traumatisante qu’il a vécue dans sa vie. Tous ces faits sont des facteurs qui peuvent participer à donner « mauvais » caractère au chien. Retenez donc qu’un chien n’est jamais mauvais par nature.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here